Association

Association

THERAPIES

Méthodes et thérapies

d'aujourd'hui et de demain 


Le Neurofeedback et l'handicap

0002.jpg

0003.jpg

0004.jpg

0005.jpg

0006.jpg

0007.jpg

0008.jpg

0009.jpg

0010.jpg

0011.jpg

0012.jpg

0013.jpg

 


14/01/2017
0 Poster un commentaire

Le Handicap et le Neurofeedback

Le Handicap et le Neurofeedback .jpg


19/03/2016
0 Poster un commentaire

2ème séance de Manoa en CPA le 10/03/2016

Communication Profonde Accompagnée

 

Voilà ce que Manoa nous a dit au cours de sa 2ème séance :

 

2016-03-10 2ème séance de CPA Manoa.jpg

 


12/03/2016
0 Poster un commentaire

1ère séance de Manoa en CPA le 4/02/2016

Communication Profonde Accompagnée

 

Voilà ce que Manoa nous a dit au cours de sa 1ère séance

 

"Amour,  vie, enthousiasme, plaisir.

Très heureuse,  je veux aimer, jouer, chanter, apprendre, écrire.

Amour universel, trop à l’hôpital, plus dans la famille, fleur qui a perdu ses pétales.

Bouteille de parfum bleu, Manoa aime le parfum de maman, j’en ai besoin pour être dans le soleil, c’est maman mon soleil, je veux qu’elle me suive avec ce parfum.

Manoa est-ce que tu veux apprendre à manger ?

Ce n’est pas important, manger n’est pas nécessaire. Je suis nourrie autrement.

Etoile, ciel, ma fleur prend de la lumière.

Manoa est reliée à l’univers. Je vous apporte l’amour,  l’amour universel. L’amour universel est plus important que tout le reste.

Je veux marcher, courir, absorbé les énergies de l’univers, c’est magnifique. Etre reliée à l’univers, les choses sont beaucoup plus intéressantes.

J’aime très fort Joshua. Je suis le ciel, lui il est la terre, nous nous complétons.

J’ai tout dit pour aujourd’hui".

 


08/02/2016
0 Poster un commentaire

La Communication Profonde Accompagnée par Martine Garcin-Fradet

Il semble que la Communication Profonde Accompagnée (CPA) existe depuis la nuit des temps. Les très jeunes enfants, si réceptifs au vécu de leurs proches, ont la capacité de capter ce qui émerge du coeur de chacun.

Mais la capacité de mettre en mot, de formuler ce ressenti n’est pas encore disponible chez l’enfant et l’entourage ne peut pas être informé de ce qui se joue dans l’intimité de la jeune personne concernée.

 

La pratique et la posture

La personne qui accompagne en communication profonde soutient la main de la personne qui écrit. Elle est assise à côté d’elle et accueille dans sa main droite, la main gauche, doigts repliés sauf l’index, de la personne venue consulter. L’accompagnateur « écoute » la main de son partenaire. Après quelques secondes, une impulsion subtile est perceptible, le mouvement qu’elle accompagne est ainsi initié.

L’objectif est de permettre qu’un processus d’unification de la personne soit initié.
La conscience s’élargit alors dans la reconnaissance et l’intégration de tous les aspects de la personne et les opposés se réconcilient au sein même de la psyché. Cette approche transpersonnelle est axée sur le plan de conscience du coeur dans la lignée de ce qui fut initié par Françoise Dolto d’une part et C.G. Jung d’autre part.

 

Une connexion de coeur à coeur

La médecine chinoise considère la paume de la main comme une annexe du centre énergétique du coeur. Le contact « paume à paume » spécifique à cette approche, favorise une connexion de coeur à coeur.

Cela permet à la personne accompagnée de regarder en conscience ses conditionnements, de panser ses blessures d’enfant et d’adulte, et de prendre en considération ses loyautés inconscientes aux schémas familiaux.

Enfin, peu à peu, elle pourra exprimer son unicité, au-delà des masques et des convenances. Une transformation progressive a lieu et la personne accompagnée retrouve en conscience un sentiment d’unité.

C’est en grande partie l’alignement du thérapeute sur le plan de conscience du coeur qui favorise les transformations.

En effet, les difficultés du passé sont issues d’un plan de conscience inférieur et comme Einstein l’a souligné : « Les problèmes ne peuvent pas être résolus sur le plan de conscience qui les a créé ».

Le processus lui-même, grâce au contact « de coeur à cœur » garanti par le soutien de la main, met la personne accompagnée en lien avec son être essentiel. La personnalité s’accorde alors avec la note de l’Être et vibre en harmonie avec la mélodie de l’âme.

La CPA est également utilisée au service des personnes privées de l’usage de la parole.

 

La vision du handicap est bouleversée.

 

Quel que soit le handicap qui limite la communication verbale, une conscience intacte se déploie sur un plan de réalité différent de celui du système cognitif et sensoriel. Le soutien de la main ouvre l’accès à cet aspect de l’individu. Le contenu des textes qui émergent avec les personnes privées de l’usage de la parole vont très vite attirer mon attention sur une spécificité récurrente : ces êtres ressentent ce qui se vit bien au-delà de leur propre individualité et semblent directement reliés à un champ de conscience transpersonnel.

Ils sont en contact intime avec ce qui se vit autour d’eux et bien au-delà.
Une jeune femme en situation d’autisme écrit : « Au fond, je jubile d’être celle qui sait ce qui se trame derrière les fils du destin. Juxtapose les mots pour dire ma différence. Je sais les choses au-delà du temps et je trace un chemin pour délimiter hier et aujourd’hui. »

Une capacité à savoir ce qui arrive à leurs proches et à leurs amis, même si ceux-ci vivent dans une ville éloignée de la leur ou dans une autre région, est également une spécificité qui émerge au travers des textes écrits en CPA.

Il y a une contradiction immense entre la profondeur du ressenti et de la pensée exprimée par le soutien de la main et le comportement dans la vie quotidienne et sociale de la plupart des personnes privées de paroles. Par le soutien de la main, une œuvre naît qui, mieux connue, pourrait leur donner une place dans le collectif social.

La CPA montre que derrière la personnalité en souffrance, le Soi est intact, quel que soit le handicap.

Cette approche a de vastes implications en premier lieu pour les personnes privées de l’usage de la parole, mais aussi pour les personnes dites valides.

 

Cette approche interroge et pose question.

Que savons-nous vraiment du vécu conscient des personnes privées de l’usage de la parole ?

Se pourrait-il que ces personnes vivent au quotidien dans une réalité transpersonnelle ?

 

Avant d’être un outil de dialogue, la CPA permet l’expression d’une parole singulière et authentique. Il ne s’agit pas tant d’un échange mais plutôt d’une communication avec le Soi.

La CPA ne prétend pas apporter une nouvelle théorie sur l’homme, ou sur la vie.
Elle est une posture, un accueil.

L’écoute est un aspect essentiel de la Communication Profonde Accompagnée.
Par cette écoute et à travers le texte qui émerge la personne se relie à son être profond. Si cette approche pose question, elle donne aussi un formidable espoir qui participe au sens de la vie de chacun.

 

Martine GARCIN-FRADET Psychothérapeute transpersonnelle certifiée par EUROTAS, formatrice d’accompagnateurs en communication profonde. Elle anime également des constellations systémiques.

Site : http://www.communication-profonde.com/


04/02/2016
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser