Association

Association

ADHESION

 


Adhésion 2017 "Continuez de soutenir Manoa"

Bonjour à tous,

 

Merci à vous de vous être mobilisés si fortement autour de notre Association en 2016, grâce à vous Manoa pourra désormais effectuer 2 séances par semaine de neurofeedback.

 

Nous espérons une mobilisation aussi forte en cette année 2017, continuez de partager l'histoire de Manoa autour de vous ; le bouche à oreilles fait souvent des miracles.

 

Nous sommes actuellement 249 sur notre page Facebook à suivre le quotidien de Manoa, et qui sait combien nous serons demain

 

Continuons d'aider notre "Soleil" et surtout continuons ensemble de changer le regard des gens sur la notion de "Handicap"

 

Cette chanson est dédiée à Manoa et à toutes les personnes handicapées qui se battent quotidiennement pour gagner chaque jour un peu d'autonomie.

 

« Ça ne tient pas debout
Ce regard qu'ont les gens sur toi
Tu t'y habitues
Ça ne tient pas debout
Cette force qui habite en toi
Tu l'as toujours eue
Ça ne tient pas debout
Le malheur ça n'existe pas
Tu l'as toujours su
David on s'en fout
On est tout petit devant toi
David tu as vu
Le monde ne marche pas non plus »

 

Adeline LAVANDEIRA,
Rédactrice Web bénévole
« Association Pour un sourire de Manoa »

 

bulletin-r-v-2017.png

 


20/01/2017
0 Poster un commentaire

Plaquette présentation "Pour un sourire de Manoa"

1.jpg

 

2.jpg

 

 

 

 

 

 


01/02/2016
0 Poster un commentaire

Apporter son soutien à un enfant

 

« L’Homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant » : Pythagore

                                   

Prendre un enfant par la main  : Yves Duteil

 

Prendre un enfant par la main
Pour l'emmener vers demain
Pour lui donner la confiance en son pas
Prendre un enfant pour un roi
Prendre un enfant dans ses bras
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en étouffant de joie
Prendre un enfant dans ses bras

Prendre un enfant par le coeur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement, sans parler, sans pudeur
Prendre un enfant sur son coeur
Prendre un enfant dans ses bras
Mais pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie
Prendre un enfant contre soi

Prendre un enfant par la main
Et lui chanter des refrains
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour
Prendre un enfant par l'amour
Prendre un enfant comme il vient
Et consoler ses chagrins
Vivre sa vie des années puis soudain
Prendre un enfant par la main
En regardant tout au bout du chemin

Prendre un enfant pour le sien

                                  

 

Tu es de ma famille : Génération Goldman

 

Et crever le silence
Quand c'est à  toi que je pense
Je suis loin de tes mains
Loin de toi, loin des tiens
Mais tout ça n'a pas d'importance

J'connais pas ta maison
Ni ta ville, ni ton nom
Pauvre, riche ou bâtard
Blanc, tout noir ou bizarre
Je reconnais ton regard

Et tu cherches une image
Et tu cherches un endroit
Où je dérive parfois

Tu es de ma famille
De mon ordre et de mon rang
Celle que j'ai choisie
Celle que je ressens
Dans cette armée de simple gens

Tu es de ma famille
Bien plus que celle du sang
Des poignées de secondes
Dans cet étrange monde
Qu'il te protège s'il entend

Tu sais pas bien où tu vas
Ni bien comment, ni pourquoi
Tu crois pas à  grand chose
Ni tout gris, ni tout rose
Mais ce que tu crois, c'est à toi

T'es du parti des perdants
Consciemment, viscéralement
Et tu regardes en bas

 

                                 


03/01/2016
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser